Accompagnement collectif

Je vous propose des accompagnements sur-mesure, ajustés à vos besoins, qu’ils soient centrés sur l’individu, les aptitudes relationnelles, le management ou l’organisation.

I – Cohésion, Teambuilding et Coaching d’équipe

en savoir plus

Teambuilding

 Besoin de cohésion d’équipe ?
Une équipe se meut selon une philosophie fondée sur l’interdépendance. Bien travailler en équipe demande une application suivie. Perfectionner le mode de fonctionnement d’une équipe, c’est la rendre plus harmonieuse et plus agissante.

Enjeux

  • Avoir des collaborateurs engagés et motivés
  • Que vos collaborateurs communiquent entre eux et soient solidaires dans l’équipe
  • Que l’équipe soit performante et que le business avance
  • Être au clair avec les notions de groupe et d’équipe
  • Un leader identifié et reconnu
  • Une mission collective et des rôles définis
  • Une vision claire
  • Des règles explicites de fonctionnement
  • Un mode de prise de décisions
  • La circulation claire de l’information
  • Une instance de régulation des désaccords
  • Des valeurs partagées
  • Des signes de reconnaissance

cohésion d’équipe

 Le Team building
Activité vivifiante, énergisante qui offre un premier élan, le Team building se définit comme l’amélioration du mode de fonctionnement d’une équipe, aux fins de la rendre plus cohérente et plus efficace.

Qu’attendre d’un Team building ?

  • Bâtir une vision qui repose sur la mutualité et déployer le bien-être de marcher collectivement
  • Accroître la confiance en l’autre et encourager la reconnaissance
  • Améliorer la communication interpersonnelle et anticiper, reconnaître et régler les conflits de façon efficace
  • Identifier et mettre en œuvre des solutions aux difficultés rencontrées ; améliorer la prise de décision

En pratique

Le choix de l’animation est déterminé à partir d’un objectif opérationnel précis. Le Team Building peut être utilisé quels que soient l’activité du groupe, le niveau hiérarchique et le stade de vie du groupe. Organisé sur-mesure, je travaille avec vous main dans la main.

 

 Le coaching d’équipe

 

coaching d’équipe

 

Le coaching d’équipe a pour but de développer la marche d’un groupe de personnes en faisant émerger des objectifs communs. Il s’inscrit dans la durée et peut inclure des séances de travail personnel entre les séances.

Qu’espérer d’un coaching d’équipe ?

De nombreux bénéfices peuvent résulter de ce travail :

  • Meilleure connaissance des personnes entre elles
  • Croissance de la coopération et de l’entraide
  • Acquisition réciproque par le partage d’expériences
  • Sentiment d’appartenance accru
  • Meilleur circuit de l’information
  • Relativiser et estimer différemment les situations vécues

en voir moins

 

II – Co-développement

en savoir plus

Co-développement

Ou comment développer compétences, bonnes pratiques & neworking dans l’entreprise par une approche collaborative.

Le co–développement est un mode d’apprentissage qui tire sa puissance et son contenu des pratiques échangées. C’est une démarche pragmatique.

La méthodologie repose sur des exercices structurés portant sur des problématiques vécues par les  participants dans le cadre de groupes volontaires qui se réunissent plusieurs fois par an.

Apprendre des autres et donner aux autres permet de s’enrichir et d’enrichir les pratiques d’accompagnements.

Ces journées permettent d’apprendre à aider et à être aidé, d’apprendre à être plus efficace par la pratique et de profiter des complémentarités issues des différents vécus professionnels.

en voir moins

 

III – L’accompagnement au changement

en savoir plus

Toute modification dans l’entreprise, dérisoire ou considérable, amènera à traverser une courbe de deuil pour les individus, que ce changement soit :

  • humain, avec la partance d’un manager ou d’un collègue estimé, le décès d’un protagoniste qui avait érigé les valeurs de l’entreprise,
  • organisationnel, avec une fusion ou une réorganisation,
  • fonctionnel, avec une modification d’outil informatique engageant une dégradation en temps, en compétences et en légitimité dans certains départements,
  • matériel, avec un déménagement de bureau (au bout du couloir ou dans une autre région)

L’entrave adjointe sera corrélative à l’implication affective et émotionnelle dans l’objet de la perte.

Ignorer cette étape alimentera la mélancolie des « C’était mieux avant… » et reviendra à rentrer dans un cercle vicieux de démobilisation, révulsion, hostilité, insuccès à répétition, etc…

Le gain de temps ne sera qu’à courte échéance. Sur le long-terme, la perte subsistera sur le mental des collaborateurs et bloquera la croissance de la nouvelle situation.

courbe du deuil

Mon rôle de coach

Ma place, en dehors de l’entreprise et sans implication affective et émotionnelle, m’autorise à écouter et à accompagner les échanges nécessaires.

Je porte mon attention sur les aspects qui empêchent un processus de deuil sain et bloquent le changement, comme par exemple la dissimulation, les non-dits et les rumeurs sur l’origine du changement après un départ immédiat d’un manager.

Je vous propose de substituer la résignation ambiante par la responsabilisation de chacun, organiser l’arrivée du suppléant dans le cas d’un départ.

Fréquemment, ces paliers sont omis car les dirigeants travaillent des semaines ou même des mois sur une évolution ce qui leur permet de vivre eux-mêmes les étapes du deuil progressivement et souvent sans s’en rendre compte. Quand la communication survient, ils se retrouvent en décalage avec leurs équipes et ne conçoivent pas ce désordre excessif au regard de leur anticipation.

Pour ce faire, je vous propose d’adapter mes actions par un ensemble de pratiques spécifiques (démarche d’audit, restitution analytique, accompagnement des Hommes et des équipes par du coaching à traverser les phases de mutations qui s’opèrent…)

en voir moins

 

IV- Mes ateliers

en savoir plus

Fiche 1 : Sadonner à un esprit positif et à une attitude ouverte

Finalité

Cultiver le bien-être passe par le fait d’aiguiller intentionnellement son regard vers « ce qui va bien ». Non par déni de ce qui nous afflige, mais parce qu’alimenter un sentiment positif envers les leviers facilitateurs de la vie nous prépare à mieux embrasser les situations plus astreignantes.

Il s’agit d’un programme dans lequel nous allons explorer la façon dont on fonctionne et les habitudes que l’on a ; pour voir comment y introduire un peu plus de légèreté, un peu plus de clarté mais aussi plus de joie !

Les ateliers se passent en groupe, avec d’autres explorateurs qui viennent faire le même travail que vous et cet échange nous permet de construire votre programme de rituels bien à vous !

Qu’est-ce qu’on gagne à participer à un tel atelier : ça énergise, ça apporte du plaisir, on apprend sur soi comme sur les autres, mais surtout le plus puissant, c’est le partage ! On trouve des outils pour traverser sa vie de façon plus positive, et si on le recommandait à un ou une amie, on lui dirait que ça fait du bien, ça ensoleille, ça réveille, ça change la manière de voir les choses !

Quand on se sent bien ou qu’on se sent mieux, c’est contagieux ! Si on apprenait la psychologie positive à l’école, on serait sans doute plus équilibré et on ferait plus de choses dans sa vie !

 

Fiche 2 : Occuper sa place face à autrui

Finalité

Lorsqu’il y a des enjeux dans les relations, s’installent inconsciemment et instinctivement des rapports de force. Chercher à comprendre ce qui se joue dans une relation ou dans un groupe, prendre conscience de nos besoins et positions, s’affirmer dans le respect de soi et de l’autre, développer son assertivité.

La relation aux autres : Que ce soit dans notre vie professionnelle ou privée, la relation aux autres est indispensable à notre équilibre psychologique. Les nourritures affectives, le sentiment de reconnaissance, d’appartenance et d’intégration sociale sont des éléments indissociables du bien-être moral.

En identifiant notre façon d’entrer et d’être en relation, en comblant les manques qui la régissent, nous sortons ou entretenons des rôles relationnels et des jeux de pouvoir encore présents dans nos interactions, générant au passage mal-être, tensions, conflits et stress, dont les émotions sont des indicateurs.

Ces jeux de pouvoir s’expriment autant dans nos comportements que dans notre façon de nous exprimer. Aussi nous disposons de deux portes, le positionnement relationnel et la communication, pour apprendre à construire des relations propices à la coopération, à la compréhension mutuelle, au partage, à la solidarité, au dialogue. En apprenant à sortir des rôles relationnels, à écouter et entendre, à s’exprimer pour être entendu et compris, bref, à développer les compétences relationnelles qui feront de nous des gens agréables et motivants, avec qui nos contemporains auront envie de collaborer, des salariés qu’on a envie de recruter, des entrepreneurs qu’on a envie de choisir !

 

 

Fiche 3 : Gérer ses émotions, développer son intelligence émotionnelle

Gérer ses émotions

Finalité

Pendant des siècles, la raison a été considérée comme supérieure à l’émotion. Cette dernière étant perçue comme un obstacle. Aujourd’hui, nous savons que l’être humain n’est pas qu’un être de raison et que l’émotion joue une part prépondérante dans l’apprentissage, le rapport au monde et la prise de décision. Elles conditionnent la qualité de la collaboration et du leadership, des relations.

Cet atelier d’introspection et d’innovation collective permet de prendre conscience des émotions qui nous animent et nous guident dans nos actions, de renforcer notre confiance par la transformation de nos schémas mentaux et nos croyances et de développer une communication authentique basée sur l’écoute attentive et l’analyse du besoin.

 

Fiche 4 : Prendre de la hauteur et apaiser son esprit

Finalité

Etre calme avec soi-même pour pouvoir l’être avec les autres, avec le monde qui bouge autour de nous, nous attise, nous oblige et nous accule parfois là où on ne le souhaitait pas. Conserver avec soi-même un rapport d’intégrité, donnée primordiale de l’alignement intérieur qui contribue à un niveau de bien-être psychologique satisfaisant.

 

Fiche 5 : Réguler son stress et consolider sa motivation

Finalité

Aujourd’hui le stress au travail et les risques psychosociaux deviennent une préoccupation majeure pour les entreprises. Dans la vie courante, nous fonctionnons essentiellement selon deux modes complémentaires : le mode Automatique pour les situations simples et connues, et le mode Adaptatif pour les situations complexes et inconnues. Mobiliser un mode mental inadéquat par rapport à un contexte donné peut engendrer tensions et stress. Parce qu’elle donne accès à des capacités d’ouverture et d’adaptation, la bascule, consciente et agile d’un mode à l’autre est source de bien-être.

 

Fiche 6 : Soutenir la collaboration et façonner le travail coopératif

travail coopératif

Finalité

Développer une dynamique de co-création et la performance collective d’une équipe de façon suivie.

Exemples de missions 

  • Mettre en œuvre un projet de transformation suite à une évolution de l’environnement
  • Équipes : créer un nouveau service, réussir un projet pluri-disciplinaire ou un nouveau projet stratégique
  • Renforcer la cohésion, développer la performance collective

en voir moins